Let me tell you a story …

Margaux Couvreur

Douce quiétude. Douce solitude.

Quelques rayons de lumière filtrant par les volets encore clos sur une matinée tout juste entamée.

Les yeux entrouverts, la respiration apaisée.

Profiter de ce calme pesant avant la tempête du vivant. Ce silence où tout n’est que sensations.

Le poids des draps sur sa peau à moitié nue, elle retient ces derniers instants de torpeur, elle s’y accroche fermement quitte à s’assoupir une dernière fois pour oublier le monde.

La chaleur est apaisante, le vide latent.

Mais arrive le moment d’ouvrir les yeux. Et même si elle n’est pas tout à fait prête, il faut se rendre à l’évidence : la réalisation se fait plus pressante, les pensées affluent, les sensations plus vives que jamais, les songes déjà loin, le sentiment de solitude occupant le moindre espace.

Personne ne se réveille à ses côtés aujourd’hui. Et comme la veille, elle referme les yeux pour une dernière inspiration avant d’affronter l’inconnu d’une nouvelle journée.

Quotidien doux-amer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s